Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les poings sur les I

Les poings sur les I

Billets et commentaires pleins de punch sur tout et n'importe quoi

Satan : « Il faut investir durablement sur l’enfer ».

Satan : « Il faut investir durablement sur l’enfer ».

Satan, directeur général et fondateur de l’enfer, a souhaité publier une réponse à Dieu, qui l’accusait dans nos colonnes d’avoir envoyé le SIDA sur terre. L'occasion pour lui de démonter les clichés sur sa profession ainsi que son organisation et lancer un appel au Conseil Administratif Divin. Tribune.

Tout d'abord, il me semble nécessaire de définir ma structure une fois pour toute. L’enfer, que vous décrivez comme un lieu de flammes et de souffrance, est en réalité une association de réinsertion de SRP (Salopards Recalés du Paradis). Je l’ai fondée en 2000 avant Jesus-Christ selon le calendrier chrétien pour désengorger le purgatoire, administration lourde et inefficace. Aujourd’hui, nous y accueillons principalement des dictateurs, des chefs d’entreprise du CAC 40, des traders, des hommes politiques, des escrocs mais aussi des auteurs de faits divers, violeurs, assassins et j’en passe. Nous avons récemment reçu par exemple les terroristes du Bataclan, qui nous ont réclamé une centaine de vierges, ce qui nous a beaucoup fait rire. Ils sont actuellement pris en charge par nos services. Notre bilan parle pour nous, avec, à ce jour 5 milliards de SRP réinsérés, dont quelques grands noms comme Néron, Attila, Judas qui s’est réconcilié par ailleurs avec Jésus ou encore Jack l’éventreur. Nous travaillons activement sur Adolf Hitler, qui fait beaucoup de progrès notamment dans le cadre d’un atelier couture qu’il suit avec Benito Mussolini et Joseph Staline. Nous faisons également des colloques hebdomadaire sur la paix et l’amour, avec comme intervenant du paradis Mahatma Gandhi pour tenter de les ramener dans le droit chemin. Evidemment, cela prend du temps. Pour qu’un SRP puisse intégrer le paradis, il faut en moyenne 250 ans. C’est long, et cela dépend de son implication dans nos programmes de réinsertion autant que de la gravité de ses actes. Pour Hitler par exemple, nous évaluons la procédure à 5000 ans. Mais cela vaut le coup. Néron, évoqué précédemment, est désormais libéré de ses tendances pyromanes et vend des arrosoirs au ciel. Il donne chaque année une partie de ses revenus aux SPP (Sapeurs Pompiers du Paradis), et a même adopté un chien récemment décédé, prénommé Diesel, sans même essayer de le brûler.

Ensuite, je tiens à revenir sur l’accusation divine concernant mon implication dans l’arrivée du VIH sur terre. Nous avons, dans le cadre de nos programmes de réinsertion, des activités proposés à nos SRP consistant à effectuer une bonne action en direction de la terre, le plus souvent en rapport avec leurs crimes. Un violeur en série repenti avait proposé un contraceptif efficace et équitable sur le plan du genre à envoyer sur terre, qui se serait transmis d’une personne à l’autre pendant le rapport sexuel et aurait agi tant que l’intéressé(e) ne voulait pas procréer. Une révolution. Mais une erreur dans la formule a créé cette maladie terrible qui s’est propagée comme une trainée de poudre. Notre SRP s’en veut encore, et nous avons dû mettre en place une cellule psychologique.

Cette faute a eu des conséquences désastreuses. Nous fonctionnons grâce à une subvention paradisiaque, qui a, suite à cette catastrophe, été divisée par deux. Nous avons dû faire appel à la générosité des anges dans une grande campagne de « crowdfundig » pour survivre. Ces derniers vous font d’ailleurs savoir par ma voix qu’ils ont un sexe et se sentent humiliés que vous en doutiez. Aujourd’hui, conscient du réengorgement du purgatoire, Dieu commence à réfléchir à une revalorisation de notre subvention. Mais cela prend du temps et doit être voté au CAD (Conseil d’Administration Divin) qui ne se réunit qu’une fois par siècle !

Par cette tribune, j’envoie également un appel. Il faut investir durablement sur l’enfer ! C’est le seul moyen de réinserer efficacement les nombreux SRP qui tapent chaque jour à nos portes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article