Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les poings sur les I

Les poings sur les I

Billets et commentaires pleins de punch sur tout et n'importe quoi

L'intelligence d'une foule

L'intelligence d'une foule

« Pour calculer l'intelligence d'une foule, il faut prendre le QI du plus con et le diviser par le nombre de personnes en présence » dit l'adage. Ca fait pas bézef. Dans certains cas, on doit approcher de la moyenne d'une huître. Ce samedi à la techno parade, on devait nager dans ces eaux là. Petit rappel des faits. Un jeune homme de 21 ans tente d'escalader la statue de Marianne, place de la République. Pas une très bonne idée, mais rien de bien méchant. Pour une raison qui restera inconnue, le grimpeur s'arrête et s'assied. C'est là que la masse intervient. Alors que celle-ci applaudissait, elle aurait hué le garçon, le poussant ainsi à continuer. Devant cette injonction à l'exploit, le voilà reparti, encouragé. Evidemment, il glisse, tombe et meurt. Une vie brisée par les « houhou » d'une bande de singes abêtis par le nombre. Gustave Lebon avait raison. Il écrivait en 1895 La psychologie des foules, craignant leur caractère irrationnel, et y affirmait entre autres : « Quels que soient les sentiments, bons ou mauvais, manifestés par une foule, ils présentent ce double caractère d'être très simples et très exagérés. Sur ce point, comme sur tant d'autres, l'individu en foule se rapproche des êtres primitifs. Inaccessible aux nuances, il voit les choses en bloc ». Un gugusse grimpe, on veut le voir plus haut. C'est plus spectaculaire. Alors on le pousse, quitte à ce qu'il se vautre. C'est terrible, mais une fois sur deux, quand les Français se réunissent autour de Marianne, c'est pour faire des conneries.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article