Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les poings sur les I

Les poings sur les I

Billets et commentaires pleins de punch sur tout et n'importe quoi

Droits de l’homme : La nomination qui Faysal

Faysal Bin Hassan Trad, l’ambassadeur d’Arabie Saoudite, discrètement nommé en Juin à la tête du panel du conseil des droits de l’homme de l’ONU vient de prendre ses fonctions

Le type n'a pas le temps de s'installer dans son nouveau bureau que tout de suite, haro sur le baudet. Tout ça parce que c’est l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite, pays qui occasionnellement fait tomber quelques têtes et torture un peu. Voici trois raison de croire que Faysal Bin Hassan Trad s’en sortira très bien.

Raison numéro 1 : A l’ONU, ça va filer droit

Selon Amnesty international, entre août 2014 et juin 2015, « en moyenne une personne tous les deux jours » s’est faite dessoudée dans ce pays où il fait bon vivre. On y fouette aussi les blogueurs, comme Raif Badawi, et on enlève tout après le poignet pour les cleptomanes. Ça évite la récidive. Avec tous ces vols de stylo dans les bureaux de l’ONU, il était temps de mettre un peu d’ordre. C’est décidé, le premier qui se barre avec un outil scripteur perd une main. Ils font moins les marioles, les arracheurs de critériums ? Sans compter toutes ces feignasses qui mettent trois mois à pondre des rapports que personne ne lit. Vous pensiez que l’ONU ne servait à rien, et ne faisait rien d’efficace pour la préservation des droits de l’homme ? Vous aviez raison et ça va changer.

Raison numéro 2 :Un plan efficace de lutte contre le chômage en interne, dans le respect de la dignité humaine

En juillet 2015, l’Arabie Saoudite publiait une offre d’emploi très sérieuse par l’intermédiaire du service public du pays. Que tous les Saoudiens aient un métier épanouissant est une priorité absolue pour le régime. L’hexagone, avec ses 6 millions de chômeurs devrait en prendre de la graine. Huit postes de bourreaux étaient à pourvoir, pour faire face au grand nombre de condamnés à la peine capitale du pays. « Aucune qualification particulière ni expérience ne sont requises pour ces emplois de bourreaux » rapportait Metronews. Si ça c’est pas de l’insertion par l’engagement citoyen. D’un côté on lutte contre le chômdu, de l’autre contre l’insécurité en créant des postes dans la fonction publique religieuse. De quoi susciter des vocations. Et puis il n’y a pas de sous métier. A quand le service civique « assistanat du chargé de mission étêtant les opposants entêtés » ?

Raison numéro 3 : Qui mieux que Renault peut entretenir votre Renault

Personne n’y avait pensé, mais pour faire respecter les droits de l’homme, rien de mieux que les tortionnaires. Qui mieux qu’un salopard peut combattre des salopards ? Il connaît son sujet. C’est le principe de l’infiltré. On se fait passer pour un mafieux pour entrer dans le milieu. Là, on prend un faux tortionnaire ignoble pour infiltrer les tortionnaires ignobles. D’ailleurs, pour faire encore plus vrai, et toujours d’après Metronews, Faysal a déclaré vendredi « Il nous semble impératif de préserver les droits des victimes au moment où des voix s’élèvent pour abroger la peine de mort au prétexte de prendre en compte les droits des coupables ». Il fait vachement vrai quand même. A quand Marc Dutroux pour garder les gosses ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article