Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les poings sur les I

Les poings sur les I

Billets et commentaires pleins de punch sur tout et n'importe quoi

Censeur et sans reproches

Les Guignols, L'émission phare, symbole de la patte canal+ qui a marqué les infos de son regard satyrique depuis la fin des années 80 crève doucement sous le regard des abonnés. Pas tellement loin de trente piges d'impertinences, et puis, Bolloré passe par là. Celui qui fut surnommé « Petit Prince du Cash Flow », par le magazine « Le Nouvel Economiste » (on passera sur le ridicule de ce nom de scène pour catcheur texan obèse en bas résilles) retape la chaîne à sa sauce. En quelques mois, elle a perdu l'esprit. Bolloré, proche des Répubicains, ultralibéral, emploie la méthode des fachos. Le soft-power, il n'y croit pas. Lui, sa came, c'est la censure. Comme en juillet 2015, où il interdit la diffusion par Canal du documentaire de spécial investigation « évasion fiscale, une affaire Française ». Un maniaque du contrôle. Un petit père du PAF, parano et mégalo. Les guignols, il aurait voulu les supprimer. Vague d'indignation, il les garde. Par contre, il adapte. Faudrait pas dire la vérité à la télé, comme disait Coluche, « il y a trop de monde qui regarde ». D'ailleurs il les passe en crypté, pour les abonnés. Les marionnettes coûtent cher, on pousse leurs auteurs historiques vers la sortie. Et puis, ça leur apprendra à charrier Sarkozy. Faut pas toucher aux copains. Qu'on se rassure, la qualité reste. Pour preuve, exit la politique nationale et Européenne. On met en avant la « pop culture », qui se prête si bien à l'humour caustique. Réjouissons nous, les marionnettes de Kim Kardashian et Justin Bieber devraient intégrer le programme. « Abonnez-vous, Rabonnez-vous, qu'y disaient ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article